Google préfère les sites sécurisés (avec HTTPS) et décourage d’aller sur les autres

La confiance, c’est l’une des clés dans le monde du business et d’internet.

Mais comment un site web peut-il créer de la confiance ?

Vous avez peut-être déjà eu peur qu’un site web, sur lequel vous faîtes un achat par exemple, soit un faux qui exploite un nom détourné, ou bien soit victime d’un piratage informatique. Qu’il se fasse voler ou intercepter des informations comme vos coordonnées, vos données, etc.

Cette peur a longtemps freiné des internautes tentés par l’e-commerce.

Comment être sûr que nos données ne pourraient pas être facilement interceptées par un pirate par exemple ?

Une solution : en utilisant du cryptage de données. Tout simplement parce que même en cas de vol ou d’interception par un pirate, c’est beaucoup plus difficile à exploiter.

Les “bons” sites web… et les autres

Et là, en exagérant, on peut dire qu’il existe deux types de sites : ceux davantage fiables car sécurisés avec un certificat SSL ou TSL, et donc qui cryptent les échanges de données entre votre navigateur et leur serveur, et les autres.

A quoi les reconnait-on ? Les sites web sans cryptage ont une adresse classique du type http://www.monsiteweb.com tandis que ceux utilisant le cryptage ont l’adresse en https.

En juillet 2018, Google distingue encore plus les sites “non https”

À partir de l’été 2018, Google va indiquer aux internautes le fait qu’un site n’utilisant pas de cryptage serait “non sûr”, en mettant cette expression dans la barre d’adresse, devant le nom du site.

Avant : on avait simplement un i entouré permettant d’en savoir plus.

Après : on a la mention “not secure”, “non sûr” ou “non sécurisé”.

SOCIAL s curite site web https google

Une grande majorité de sites web ont déjà fait ce basculement vers le https (c’est le cas de Socialsellingclub.com).

 

 

Or Google encourage largement à faire ce changement. En 2017, comme il l’explique dans cet article, environ 70% du trafic vers les appareils Android et Windows est sécurisé.

C’est même, à la marge, un paramètre de classement dans les pages de réponse de Google.

Comment basculer son site vers https ?

L’opération est certes technique mais pas très compliquée.

Ce n’est pas non plus coûteux : le certificat SSL qui est nécessaire pour basculer son adresse de http vers https peut être délivré gratuitement si l’on choisit par exemple l’autorité de certification Let’s Encrypt. Plus rassurants encore, des certificats payants permettent d’identifier le nom de la société éditrice du site directement dans la barre d’adresse.

Le passage d’un nom de domaine en https peut se faire à partir de la console d’administration fournie par son hébergeur.

Il faut ensuite veiller à paramétrer les nouvelles adresses de vos pages web, ce qui se fait en quelques clics sous WordPress par exemple.

Si vous n’avez pas de technicien en mesure de vous aider, demandez-nous.

Notre équipe est en mesure de vous aider à basculer en https.

Elle pourra prendre en compte d’autres changements techniques importants pour Google, le Social Selling ou même certaines dispositions liées au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

A propos de l'auteur

Didier Castelnau

Didier Castelnau est fondateur du site Social Selling Club.

Publier un commentaire

* champ obligatoire