Google et la sérendipité : comment on trouve des choses qu’on ne cherchait pas

Êtes-vous déjà tombé sur une information qui s’est révélée utile et importante pour vous, et sans l’avoir cherchée au départ ?

Forcément. Dès qu’on utilise internet, Google et les réseaux sociaux, on tombe sur des idées, des informations, des personnes, des marques qui nous deviennent utiles et dont on ne soupçonnait même pas l’existence.

Ce phénomène porte un nom : la sérendipité.

La sérendipité, kezako ?

La sérendipité sert à définir ces moments magiques où l’on découvre sans l’avoir directement cherché quelque chose qui va pouvoir nous servir et changer notre quotidien, parfois notre vie.

C’est le cas de certaines inventions qui sont dans votre frigo ou sur votre bureau. Prenez la découverte du velcro, du Post-it, de l’aspartame ou du micro-onde…  le hasard a joué un rôle dans leur découverte.

Un exemple : la découverte de l’aspartame

Pour le cas de l’aspartame, c’est un chimiste de la société G.D Searle & Company qui le découvre en 1965 en travaillant sur un médicament contre l’ulcère. Il s’était mouillé le doigt pour attraper une feuille, et a goûté par accident un composé qu’il venait de fabriquer. Sur la langue, il découvre un goût sucré. La suite : la commercialisation d’un produit chimique breveté au pouvoir sucrant 150 à 200 fois plus fort que le sucre, et qui aura été vendu en milliards de dosettes pour se retrouver dans nos cafés ou nos gâteaux (pas les miens, puisque sa nocivité fait débat).

J’imagine que sa réaction, à un moment, a dû ressembler à ça :

 

Dans le monde de la vente en B2B avec internet, la sérendipité nous accompagne tous les jours.

En B2B, ça marche aussi

Par exemple, vous faites une recherche de tutoriel sur l’utilisation de votre logiciel CRM. Ou bien vous cherchez un contact dans le monde de l’imprimerie. Deux minutes après, sans forcément vous rappeler le parcours, vous avez identifié en prospect le président d’une association professionnelle importante dans le Doubs ou découvert le site d’un beau partenaire potentiel dans l’industrie automobile.

La sérendipité peut aussi nous faire perdre du temps : on peut perdre des heures sur des sites d’info à naviguer d’un article à un autre, surtout si l’on se laisse guider par notre curiosité. Mieux vaut donc avoir une bonne hygiène intellectuelle pour garder le contrôle de son temps et de son cerveau.

Parmi d’autres astuce, je recommande d’utiliser une horloge virtuelle telle que WatchMe, qui me sert de chronomètre inversé. Il m’alerte dès que je passe trop de temps sur une tâche.

Avec internet, la sérendipité s’est installée partout, du site d’info au site e-commerce. Sur Amazon, le simple fait de recommander des produits et d’indiquer que d’autres acheteurs ont aussi acheté ceci ou cela encourage à la sérendipité.

Mais pourquoi vous parler de sérendipité ? Parce que les progrès de Google viennent encore de m’étonner sur ce sujet.

Google, accélérateur de sérendipité

En faisant une recherche sur le nom d’une petite entreprise, j’ai vu que le cartouche qui s’affiche à gauche sur la page de résultats présentait des suggestions de résultats particulièrement adaptés et performants.

D’autres acteurs de marché, sur des métiers proches, étaient listés. J’étais déjà habitué à voir des recommandations de contenu sur certaines requêtes, mais sans y faire attention quand il s’agissait d’entreprises.

La ‘recherche associée’ applicable à tout

Par exemple, sur des noms propres de célébrités, si on tape ‘Depardieu’, un bloc intitulé Recherche associée liste d’autres exemples d’acteurs ou de réalisateurs.

 

 

Or Google est devenu tellement bon sur la sémantique, la compréhension des mots et des concepts via son graphe de connaissance Knowledge Graph qu’il est capable de faire pareil pour les marques et les entreprises.

Voici ce que donne une marque connue : EDF

La présence de BNP Paribas m’a étonné, mais pour le reste, c’est cohérent : Engie, Direct Energie ou Areva.

Là où c’est plus fort, c’est quand on vise des entreprises plus modestes. Je discutais via Facebook avec une personne qui me parle d’une agence orientée événementiel et motivation d’équipe, basée en région parisienne : Team tonic Services. Je requête alors son nom sur Google.

Le bloc des recherches associées me liste non seulement des concurrents, mais aussi d’autres acteurs de marché.

 

Ce sont des concurrents ou d’autres fournisseurs potentiels et géographiquement proche, qu’on peut retrouver en un clic sur la carte Google Maps.

Grâce à la catégorisation, la recherche géolocalisée, l’analyse sémantique et un peu d’optimisation SEO, ces entreprises sont devenues visibles alors que je ne les cherchais pas. Si j’étais un prospect, elles pourraient éventuellement m’intéresser. Si j’étais un commercial en train de préparer un rendez-vous dans telle ville ou quartier, j’en profiterais pour contacter des entreprises proches à rencontrer la même journée.

Pourquoi est-ce que je vous en parle ?

J’ai fait cet article pour sensibiliser à plusieurs sujets. D’abord, j’ai écrit cet article par hasard : je n’avais pas particulièrement prévu d’en parler en me levant ce matin avant de faire cette recherche sur Google. Une forme de sérendipité, en quelques sorte. Ensuite, pour vous encourager à travailler la visibilité sur Google et savoir ce qui s’y dit. Pour deux raisons :

► si on vous cherche, on trouvera aussi vos concurrents

► on va vous trouver sans vous chercher

Enfin, Google donne une preuve supplémentaire que vos prospects auront chaque jour davantage l’embarras du choix pour trouver des informations ou des prestataires autour de leur besoin. Tout leur devient de plus en plus facile.

D’où l’importance de comprendre comment Google fonctionne et comment ce nouveau terrain de jeu peut aider autant votre entreprise que vos actions au quotidien. Parce que contrairement à ce qu’on pense souvent, l’un des outils majeurs du Social Selling, c’est Google. Pas seulement Linkedin ou Twitter.

A propos de l'auteur

Didier Castelnau

Didier Castelnau est fondateur du site Social Selling Club.

Publier un commentaire

* champ obligatoire